La WebTV Congolaise de liberté

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit à huis clos sur les élections en RD Congo

Le Conseil de sécurité des Nations unies s’est réuni à huis clos le vendredi 04 Janvier pour discuter sur les élections en République Démocratique du Congo, pendant que la communauté internationale attend les résultats.

La France a demandé aux autorités de la République Démocratique du Congole à respecter des résultats du scrutin qui a eu lieu dimanche 30 decembre, après que l’Union européenne et l’Union africaine les aient aux exhorté le respect de la vérité des urnes. L’Ambassadeur François Delattre a pris la parole au siège des Nations Unies vendredi après la réunion du conseil à huis clos convoquée par la France.  l’ambassadeur de France aux Etats-Unis a déclaré que le Conseil de sécurité surveillait de près le comptable des votes des élections présidentielles en RD Congo.

Le conseil de sécurité n’a fait aucune déclaration commune, du moins pour le moment. Il est prévu de discuter à nouveau dsur la RD Congo pendant d’une séance publique de mardi. Delattre a déclaré que la réunion à huis clos de vendredi avait souligné que les membres accordaient une attention particulière à l’élection du successeur du président  Joseph Kabila.

Faisant écho aux remarques de l’Union africaine, M. Delattre a déclaré que les résultats devaient refléter les votes de la population. Les résultats des élections devaient initialement être publiés dimanche, mais ils pourraient être différés.

L’influence de l’Église catholique de la RDC, qui avait déployé des milliers d’observateurs aux élections, a déclaré jeudi qu’elle savait qui avait gagné grâce à sa propre surveillance. La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a exhorté les autorités électorales à publier des résultats « conformes à la vérité et à la justice ».

le Jeudi 03 Janvier, les Etats-Unis ont appelé la RDC à publier des résultats « précis » et ont mis en garde contre des sanctions à l’encontre des contrevenants aux élections.

L’ambassadeur sud-africain Jerry Matjila a déclaré aux journalistes avant la réunion que le monde devait « être très, très patient » pendant le décompte des votes. Matjila, dont le pays est un membre dirigeant de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), y compris la RD Congo, a semblé minimiser la déclaration de CENCO.

« Les ONG peuvent dire ce qu’elles disent, » mais l’Afrique du Sud « attendra … que les responsables des élections annoncent » le résultat, a-t-il déclaré.

Les membres du Conseil devaient entendre un rapport de Leila Zerrougui, qui dirige la mission des Nations Unies en RDC, lors de la réunion à huis clos.

Follow by Email
Facebook
Facebook