La WebTV Congolaise de liberté

Les rebelles ont tué 11 personnes à Beni

Le groupe rebelle islamiste Allied Democratic Forces (ADF) a tué onze personnes le mercredi dans la ville de Beni, en République démocratique du Congo (RDC), après avoir attaqué la ville mardi soir, a déclaré le maire Nyonyi Bwanakawa.

Les attaques et les décès ont été confirmés par le Centre d’étude pour la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’homme.

La région a été fréquemment attaquée par le groupe rebelle depuis 2014 et principalement par des armes brutes. Cependant, des experts indépendants soulignent que certains soldats congolais ont également été impliqués dans les attaques.

La violence dans le pays a également augmenté après que le président Joseph Kabila a refusé de démissionner avec la fin de son mandat en 2016.

Pendant ce temps, Beni est également devenu l’un des nombreux points chauds au Congo pour l’augmentation de la violence et il est à craindre que la guerre civile ne revienne.

Le Congo votera pour son prochain président cette année en décembre mais on ne sait pas encore si les élections remplaceront Kabila.

À la fin de l’année dernière, l’ADF avait tué quinze Casques bleus tanzaniens au Congo. Une offensive militaire conjointe a ensuite été lancée contre le groupe rebelle avec l’Ouganda.

Des centaines et des milliers de civils sont pris au piège de la campagne et il est à craindre que 370 000 d’entre eux soient forcés de se sentir chez eux.

Follow by Email
Facebook
Facebook