La WebTV Congolaise de liberté

Selon l’opposition congolaise, Félix Tshisekedi est en tête de la course à la présidence avec 54 % suivit de Martin Fayulu

L’opposition en République démocratique du Congo (RDC) a déclaré ce lundi qu’elle s’attendait à ce que l’un de ses candidats remporte l’élection présidentielle sur la base du décompte des voix, mais le FCC (la coalition au pouvoir) se dit confiante d’avoir remporter ses élections chaotique.

Vital Kamerhe, le Directeur de campagne du candidat de l’opposition Felix Tshisekedi, a déclaré qu’un décompte provisoire des résultats recueillis aux bureaux de vote par les temoins de l’opposition démontre que Félix Tshisekedi est en tête de la course à la présidence avec 54.3% et un autre candidat de l’opposition Martin Fayulu vient en seconde position. Vital Kamerehe a ajouté que le candidat  Emmanuel Ramazani Shadary du FCC (la coalition au pouvoir) soutenu par Kabila, n’a obtenu que 13% environ des voix, bien qu’une partie importante du vote reste encore à compiler.

Dépuis cet aprés-midi, juste après la declaration de l’opposition, le signal internet a été coupé en RDC. la population congolaise maintement est privée de la connexion internet et le pays est coupé du monde extérieur pour envoyer les images et information de ce qui se passe sur terrain en RDC.

En général, les élections se sont déroulées dans le calme à travers le pays malgré plusieurs incidents violents, dont une altercation dans un bureau de vote àWalungu  dans la partie Est de la République Démocratique du Congo, où au moins trois personnes ayant été tuées. Plus de 1,2 million de Congolais ont également été incapables de voter dans trois fiefs de l’opposition, où la CENI a annulé le sondage la semaine dernière, invoquant une épidémie d’Ebola et des violences ethniques en cours.

Nehemie Mwilanya, le Directeur de cabinet de Kabila et Directeur de la campagne de Shadary, a déclaré ce undi lors d’une conférence de presse qu’il était confiant que Shadary l’avait emporté, bien qu’il n’ait pas fourni de chiffres précis.

« Pour nous, la victoire est certaine », a déclaré Mwilanya.

Le camp de Fayulu n’a pas encore fourni de chiffres précis, mais Fayulu a déclaré hier dimanche que le camp de Shadary « rêvait » s’il pensait que shadary allait gagner.

Les premiers résultats partiels de la commission électorale nationale (CENI) sont attendus demain mardi 01 Janvier 2019.

Ce scrutin a pour but de choisir un successeur au président sortant Joseph Kabila après 18 ans au pouvoir et pourrait conduire à une première passation démocratique de pouvoir en RDC depuis son indépendance de la Belgique en 1960.

Les revendications recueillies font suite à une journée électorale désordonnée au cours de laquelle de nombreux Congolais n’ont pas pu voter en raison d’une épidémie d’Ebola, des conflits et de problèmes logistiques. Tous ses incidents et controverses électorales pourraient entraîner une répétition des violences qui ont suivi les élections de 2006 et 2011, ainsi que la dégradation de la situation sécuritaire, en particulier le long des frontières de la RDC avec le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi, où des dizaines de milices armées sont actives.

Tutefois dans le territoire où Ebola fait ravage, Beni un bastion de l’opposition, les habitants ont organisé une simulation d’élection présidentielle pour montrer aux autorités congolaise que la décision de reporter les élections en raison de craintes pour la santé était sans fondement.

Follow by Email
Facebook
Facebook